top of page

Plaff avec Claire Flury

à 13 Heures

Claire, 60 ans, face aux réformes du chômage et de la retraite

A ce jour, toutes les réformes envisagées pour obtenir un meilleur taux d’emploi des travailleurs âgés de + 55 ans (et partant, une diminution du taux de chômage global) reposent sur la conviction que, si le système d’indemnisation chômage était moins généreux, les chercheurs d’emploi expérimentés rechercheraient plus activement et … trouveraient puisqu’il y a des postes vacants dans de nombreux secteurs.

J’ai voulu en avoir le cœur net. Est-ce que ce postulat idéologique peut se vérifier dans les villes et villages de France ?

C’est par pur hasard que j’ai rencontré Claire Baudin-Albert sur LinkedIn. Je ne l’ai pas choisie pour venir à l’appui de ce que je pressens de mon côté, promis !

Et pourtant, le témoignage de Claire confirme que le raisonnement gouvernemental se heurte aux réalités du terrain. Elle a quitté la région parisienne il y a 6 ans pour s’installer avec son mari à 10 km de Sète et, malgré ses compétences, son dynamisme, son opiniâtreté, n’est pas parvenue à retrouver du travail. Ses candidatures auprès des entreprises locales restent désespérément sans réponse.

Par contre, elle subit de plein fouet les effets de la réforme des retraites : elle ne pourra liquider sa retraite qu’à 63 ans et a « perdu » une partie du bénéfice des trimestres qui lui sont alloués du fait qu’elle a élevé 3 filles. Encore plus grave, à 60 ans, elle se retrouve sans indemnisation et sans ressources, dépendante de la petite retraite de son époux, pour encore 3 ans.  

Je vous invite vraiment à écouter Claire qui s’indigne d’être assimilée à une « vieille feignasse » alors qu’elle ne demande qu’à travailler.

On se prend à rêver que nos décideurs l’entendent et comprennent le désarroi dans lequel plongent des centaines de milliers de personnes qui perdent leurs allocations et doivent attendre encore plus longtemps leur retraite.

ET renoncent à pénaliser les seuls chômeurs en exigeant de l’autre acteur du marché de l’emploi, les entreprises, de prendre leur part de responsabilité en embauchant des travailleurs expérimentés.  

bottom of page